vendredi 24 octobre 2008

C : cloches


CLOCHES DE L'ABBATIALE
Etude et description des sonneries dans les années 1950

LES BUTS RECHERCHÉS DE CETTE ETUDE :

- Travail historique
- Vie sociale au XIX et au XX siècle
- Description des sonneries entre les deux guerres mondiales
- Mémoire collective
- Participer au développement de l’art campanaire
- Incitation au sauvetage et à la restauration de l’ensemble campanaire du clocher de l’abbatiale avec remise en service des sonneries décrites ci-dessous. Ce serait beau si la volée n’était « sonnable » qu’à la main, à l’ancienne.


DESCRIPTION DES 5 CLOCHES :
La 6ème a été installée dans le petit campanile de la chapelle d’Augreilh après la seconde guerre mondiale. Elle était déposée depuis la restauration du clocher au milieu des années 1930.

HAUTEUR par rapport au sol : 32 mètres

CLOCHE DITE DE L’HORLOGE : 1742
TON : MI naturel
HAUTEUR : 100 cm
DIAMETRE EN HAUT :60 cm
DIAMETRE EN BAS INTERIEUR 100 cm
DIAMETRE EN BAS EXTERIEUR 120 cm
PARRAIN : Michel de PORTETS
MARRAINE : Marie Marguerite de BASQUIAT de PORTETS
INSCRIPTIONS :Benedicte ORA PRO NOBIS. IHS Maria ait nomen domini benedictum
Verbum caro factum est habitavit in nobis St Pr.
Pax

Lors de la restauration du clocher, 1932 – 1937, elle n’a pas reçu de mouton car elle était consacrée à l’horloge. Elle ne sonne plus en tintement depuis 1990. Elle est donc muette et c’est pourtant la plus grosse et la plus grave.
L’horloge municipale sonne sur la cloche 2 car la municipalité des années 1990 n’a pas souhaité installer un moteur avec marteau pour remplacer le système mécanique antérieur.

CLOCHE N° 1 : 24 JUIN 1816
TON : A l’origine un FA mais de nos jours plus proche du MI naturel
HAUTEUR : 85 cm
DIAMETRE EN HAUT :60 cm
DIAMETRE EN BAS INTERIEUR : 91 cm
DIAMETRE EN BAS EXTERIEUR : 110 cm
PARRAIN : Monsieur le Comte de CARRERE, chevalier de Saint-Louis, Préfet des Landes
MARRAINE : Dame Marguerite Charlotte de BORDA, baronne de Cauna
FONDEURS : Delestan fecit Severonoli die 24 juin 1816, refaite par Delestan fils en 1851, ouvriers Crabos et Lasserre
MAIRE DE SAINT SEVER : de CABANES baron de CAUNA
CURE DE SAINT SEVER : Mr DECES de CAUPENNE François
Sancte Severe ora pro nobis

CLOCHE N° 2 : 1816
TON : SOL naturel
HAUTEUR : 80cm
DIAMETRE EN HAUT :48 cm
DIAMETRE EN BAS INTERIEUR : 80 cm
DIAMETRE EN BAS EXTERIEUR : 100 cm
PARRAIN : Monsieur Simon Joseph Léonard de BASQUIAT, colonel de cavalerie
MARRAINE : Dame Françoise LAFARGUE veuve PUJOS
MAIRE DE SAINT SEVER : de CABANES baron de CAUNA
CURE DE SAINT SEVER : Mr DECES de CAUPENNE François
Sancte Joannes Baptista ora pro nobis
3 fleurs de lys et la lettre L


CLOCHE N° 3 : 1739 ANNO DOMINI 1739 DIE NONA IVNII
TON : LA naturel
HAUTEUR : 70cm
DIAMETRE EN HAUT :45 cm
DIAMETRE EN BAS INTERIEUR : 64cm
DIAMETRE EN BAS EXTERIEUR : 80 cm
PARRAIN : ?
MARRAINE : ?
Sit nomen domini benedictum abbas Franciscum DELAVELLE
Jean CARRALEZ


CLOCHE N° 4 : 1827
TON : SI bémol
HAUTEUR : 65 cm
DIAMETRE EN HAUT :40 cm
DIAMETRE EN BAS INTERIEUR : 60cm
DIAMETRE EN BAS EXTERIEUR : 75 cm
PARRAIN : ?
MARRAINE : ?
MAIRE : Monsieur le Baron de CAUNA, maire de la Ville de Saint-Sever
CURÉ : Monsieur de CÉS CAUPENNE, curé de la Ville de Saint-Sever
FONDEURS : DECHARME ET PERET
DESSINS : une vierge et un christ et des fleurs de lys


DESCRIPTIF DES SONNERIES DANS LES ANNÉES 1950 :

AGONIE : Sonnerie que l’on utilisait au moment de l’agonie d’un malade et surtout quand un prêtre lui donnait l’extrême onction, ainsi lors de la procession au cimetière le jour de Toussaint depuis le départ de l’abbatiale. Jusque tard dans la soirée les sonneurs en haut du clocher se restauraient avec des châtaignes et du vin nouveau. On dit qu’au XIXème siècle, ils sonnaient jusqu’à minuit.

4.1.3.2 et reprise pendant 10 minutes : tintements séparés par 10 secondes
1 sonneur (sonnerie à la main)

ANGELUS : 6 h 30 – 12 h – 18 h 30 l’hiver et 20 h 30 l’été – 1 sonneur – tintement
40 tintements de la 2, 3 x 3 tintements de la 1 et 40 tintements de la 2

AVE MARIA : tintement – 1 sonneur depuis l’électrification ou 2 à 4 sonneurs à la main

CARILLON : baptême à la fin de la cérémonie, mariage demi-heure avant et à la sortie, demi-heure avant des messes importantes comme par exemple le dimanche à 10 h 30 et le vendredi soir à 18 h – tintement répété et rapide pendant 3 à 5 minutes – 1 avec l’aide du tourniquet mécanique installé au milieu du clocher ou 2 sonneurs minimum à la main depuis le bas
1 2 3 4 1 2 3 4 sans cesse, très rapide (tatatantatatan…)
La population rurale avait inventé un chant en gascon pour se moquer des maris trompés : « un maridat dé mey, pas tan qu’aco, un cournar dé mey pas tan qu’aco »

GLAS ENTERREMENT DE 1ère CLASSE : obsèques , messe de huitaine et le 2 novembre
10 minutes avant les obsèques – 2 sonneurs – tintement
1 444 1 333 1 222 1 2 3 4, 3 fois et à la fin 1 et 2 ensemble

GLAS ENTERREMENT 2° ET 3° CLASSE : obsèques et messe de huitaine
10 minutes avant les obsèques – 1 sonneur – tintement
1 333 1 222 1 2 3 3 fois et à la fin 1 et 2 ensemble
Sur ce glas, on avait créé un chant : « corps mort va-t-en, la terre t’attend »

QUART D’HEURE : Sonné un quart d’heure avant une messe – tintement – 1 sonneur
- messe ordinaire 40 tintements de la 2
- messe importante 40 tintements de la 1

TOCSIN : La cloche de la mairie pouvait être renforcée par la cloche N°  4, comme par exemple lors des 2 déclarations de guerre. Feu la sirène ne datait que de la fin des années 1940.

VOLÉE : balancement des 4 cloches – 4 sonneurs ou 3 si un « coustaud » fait sonner la 3 avec sa main droite et le 4 avec sa main gauche.
La volée était sonnée (liste non exhaustive) pour le feu de la Saint-Jean et de Nadau, le premier de l’an à 6 h 30, le Jeudi Saint, pendant le Gloria de la messe du samedi soir de Pâques, lors des armistices et des victoires, après l’angélus du soir la veille des grandes fêtes religieuses, à 10 h 30 avant la grand messe des grandes fêtes, pour les 2 processions de la Fête Dieu, pour la sortie et le retour dans l’abbatiale et au départ de chaque reposoir, élection du pape…

SITUATION DES CLOCHES AU 1e NOVEMBRE 2017
CLOCHE DE L'HORLOGE : pas de balancier, pas de marteau ne sonne jamais
CLOCHE 1 ne sonne plus en balancement car elle possède des signes de fêlures mais seulement en tintements
CLOCHES 2 - 3 - 4 sonnent en balancement et en tintement

CLOCHES EGLISE SAINTE EULALIE DE SAINT SEVER

                                       INSCRIPTIONS FIGURANT SUR LES CLOCHES

CLOCHE N° 1

Je suis un don de ma paroisse et ses propriétaires-forains
Sainte Eulalie de Saint-Sever
Noël 1874
Ursulin Dencausse fondeur  Tarbes, breveté SGDC
DECORATION : clé pontificale, croix, raisins, épis de blé
DIAMETRE : 90 cm

CLOCHE N° 2

VOX DOMINI SUPER AQUAS DEUS MAJESTIS INTONUIT DOMINUS SUPER AQUAS MULTAS  PS XVIII

Je m’appelle Geneviève
Parrain : Pierre Duval
Marraine : Geneviève Baronne de la Fage
Je suis le don de cent dix huit familles.
Pierre Castagné docteur en théologie, curé de Saint Eulalie m’a fait fondre chez A. Darricau à Tarbes
MCMXXIX
DECORATION : crucifix, croix avec calice, décor circulaire végétal et géométrique
DIAMETRE : 78 cm

CLOCHE N° 3

Joseph Félix et Pierre Anselme Daugreilh-Pavillon bienfaiteurs de la paroisse
   P
AXw
Alfred Julien Lacroix, parrain
Léonie Lacroix née Cavin de Ste Eulalie, marraine
SINITE PARVULOS VENIRE AD ME VENITE BENEDICTI PATRIS MEI
Jn Baptiste Lagot curé
Ursulin Dencausse fondeur à Tarbes SGDC 1876
DECORATION : 2 croix
DIAMETRE : 59 cm


2 commentaires:

Ruffo's friends a dit…

J'ai des photos des cloches de l'abbaye, par là... Si ça t'intéresse...
J'y étais allé en toute légalité, à l'époque.

Yan Pau FARBOS a dit…

Avec plaisir
Merci Ruffo
YP F