vendredi 17 octobre 2008

J : Jacobins de St Sever 1791 2014 utilisation de l'ancien couvent


 
Les Jacobins du 14 décembre 1791 au 5 avril 2014
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Cet exposé est réalisé à partir de quelques documents figurant aux archives municipales et du GRASS.
Traiter des affectations multiples des Jacobins sur  223 ans en 30 minutes m’oblige à utiliser le style télégraphique. CM pour Conseil Municipal  et 20 pour 1920.
3 grandes périodes :
-          1791 – 19 : utilisation des bâtiments pour une seule activité
-          19 –83 une foule d’activités souvent changeantes
-          83  à nos jours, à nouveau  une seule activité le Centre Socio Culturel appelé les Jacobins.
Jamais de 1791 à nos jours, les bâtiments ne furent en bon état !

1791 – 1795 : COLLEGE 
14 décembre 1791 : arrêté préfectoral ordonnant la translation du collège établi au petit séminaire d’Aire dans la maison des ci-devant Jacobins de Saint Sever. Conflit entre les 2 villes – Déménagement du mobilier sous escorte gendarmerie.

1795 – 1802 : ECOLE CENTRALE 
25 février 1795 décret de fondation de l’Ecole Centrale des Landes – établissement secondaire public unique dans le département.
Pour adapter les bâtiments aux exigences d’un établissement scolaire avec internat grands travaux 22 août 1796 : percement des fenêtres rectangulaires du réfectoire et construction des arcs diaphragme etc.

Admirer le style révolution
Remise des prix signature du préfet

La loi du 1er mai 1802 supprime les écoles centrales.

1802 – 1867 COLLEGE MUNICIPAL :
4 décembre 1804 : arasement et fermeture de la galerie d’étage nord du cloître
1813 réparations toiture église

1817 construction de 5 classes en créant 2 étages dans la partie est de l’église, démolition du collatéral nord qui était en ruine (4 arcades sont murées), création d’une chapelle dans  l’ancienne église. Expliquer la différence entre église et chapelle des Jacobins : on parle de chapelle de 1817 à 62, de nos jours on doit parler de l’église des Jacobins

1825 réfection du mur de clôture le long de la rue du Bellocq
1828 réparations en divers endroits.
1844 devis pour restauration complète pour 1 155 506 francs – travaux jamais réalisés
1858 Le maire Xavier de Laborde veut se débarrasser des bâtiments, il écrit au frère Lacordaire à Sorèze pour proposer la transformation du collège municipal en collège dominicain. La réponse négative pleine d’enseignement et de civilité faite par le grand catholique libéral du 19ème  voir : http://ypf-dico.blogspot.fr/2010/10/l-lacordaire-et-saint-sever.html


26 mars 1859 refus de la délibération du CM  par le préfet pour céder les bâtiments à l’évêque d’Aire
1861 Réalisation de travaux
Plan étage 1867
1867 – 1894 : LYCEE ANNEXE DU LYCEE IMPERIAL DE MONT DE MARSAN

12 novembre 1867 Victor Duruy ministre de l’instruction publique supprime le collège municipal qui devient annexe du lycée impérial de Mont de Marsan
1868 travaux avec certificat de réception le 8 mai 1869.
Juin 1869 Victor Duruy vient inaugurer le lycée annexe – grande fête à la sous-préfecture du 2ème arrondissement.
13 octobre 1873 suppression de l’internat car seulement 3 internes ont fait la rentrée, ils sont mutés à Mont de Marsan.
30 juin 1892 fermeture du lycée annexe
7 août 1894 suppression du collège annexe de Duruy car seulement 19 élèves étaient inscrits. Les saint séverins boudent les établissements publics pour les établissements privés et en 1905 l’état ferme le lycée privé des Ursulines, résultats plus de second cycle et de premier cycle de 1894 à 1958 à Saint Sever.

1897 –15 : ECOLE PRATIQUE D’AGRICULTURE
Refus du ministère pour créer une Ecole Nationale d’Agriculture mais autorisation création  école  pratique d’agriculture arrêté du 26 juin 1897 signé le président du conseil des ministres et ministre de l’agriculture Jules Méline.

Ouverture le 1er octobre 1897 sur un terrain de 7529 m2 dont 3285 m2 construit.
27 hectares loués fermes de Bernède et de Samboués.
Nombre d’élèves maximum en 08 : 34.
5 août 1898 Charles Poirson est nommé directeur, il fondera une famille connue au 20ème siècle

13 : campagne de travaux
2 août 15 arrêté de fermeture.

15 –18 : HOPITAL MILITAIRE AUXILIAIRE N° 11

Pour faire face aux nombreux blessés de la guerre et profitant des bâtiments vides, un hôpital militaire auxiliaire est créé.


3ème GRAND TOURNANT DANS L’HISTOIRE DES JACOBINS
Les  deux premiers tournants dans l’histoire des Jacobins furent le 11 septembre 1569  arrivée des Huguenots et le 14 juillet 1789.  
Le 3ème tournant est le 2 août 15 avec l’arrêté ministériel de fermeture de l’Ecole Pratique d’Agriculture.
A partir de cette date, il faut distinguer 3 sortes de surfaces:
-          Les abords
-          Les étages
-          Les rez-de-chaussée  
Locaux vides après le départ de l’hôpital militaire.

18 : nettoyage de la cour du cloître envahie par la végétation
20 : travaux urgents sur les toitures
Le CM essaie de réserver l’ensemble des  bâtiments à un usage unique de préférence un établissement scolaire malgré  des propositions extérieures :
CM du 5 juin 21 Ministère des finances souhaite regrouper tous les services financiers liés à la sous préfecture : directes, indirectes, enregistrement, cadastre, perception, logements de fonction etc. Problème du financement des travaux.
CM du 21 mai 22 proposition d’achat par M. Gachie de Pau pour installer une industrie sans autre précision
CM du 17 août 24 vente du mobilier de l’Ecole d’Agriculture.

LES ABORDS 
 Ce sont les actuelles rue Marrast (baptisée CM 27 août 31), Lamarque, Antonin Cloche et la  place de la République

1899 –60 : SERVICE MUNICIPAL DES EAUX : rue Marrast
Croquis du futur service des eaux 1899
1899 : création du service des eaux à l’emplacement du collatéral nord de l’église : forage d’un puits de 80 mètres produisant 100 m3/j, constructions : locaux techniques et d’un château d’eau de 21 m3 contre l’église, moteur à gaz pour élever l’eau.
13, construction seconde citerne pour augmenter le débit.
Le service des eaux à droite
Suite à construction en 52 du château d’eau d’Hountagnères et à l’élargissement de la rue Marrast, le SDE s’installe dans l’actuel petit réfectoire. Il quittera les Jacobins en 82.
CM 17 mars 60 décision démolition du bâtiment situé à l’angle des rues Marrast et Lamarque loué au zingueur Ferré, de l’ancien service des eaux, du château d’eau, de l’ancienne école maternelle avec comblement de la cour de récréation aménagée dans l’ancien fossé, coût 37 718 NF.  

ECOLE MATERNELLE ET CLASSE PRIMAIRE SPECIALE
Travaux sur le clocher, fossé de la ville, ancienne sacristie et château d'eau
Installée dans l’ancienne sacristie avec cour de récréation dans l’ancien fossé de ville, elle quitte les Jacobins pour la rue Lafayette octobre 51 puis installation classe primaire spéciale.

RUE LAMARQUE

CM 28 novembre 26 démolition des murs le long de la rue Lamarque,  haras exclus.

STATION DES HARAS NATIONAUX


Haie séparant les haras de la place de la république
En face de l’actuelle halte jacquaire existait une station des haras nationaux pour la remonte.
24 travaux réalisés, 55 les haras nationaux déménagent la remonte au toril des arènes.


BAINS DOUCHES MUNICIPAUX
CM 22 juin 57 construction des bains douches à la place des haras pour 7 800 000 anciens francs  - ouverture mars 60 avec logement pour la proposée, actuelle halte jacquaire.
ELARGISSEMENT DE LA RUE A CLOCHE
 60 Achat pour démolition de la maison Crauste en face de la halte jacquaire
CM 5 avril 61 construction de WC public en face de l’entrée sud du cloître démolis lors du remodelage de la place de la République.

CREATION DE LA PLACE DE LA REPUBLIQUE
Mur disparu créant la place de la République

A l’origine jardins du monastère et des établissements scolaires, le mur de clôture le long de la rue du Bellocq est démoli et devient place  suite au goudronnage décidé le 1er août 47 avec dernière modification années 90.
CM 17 août 19 location à des particuliers du jardin et de bâtiments annexes ?
Ajouter une légend
CM 5 juin 21 démolition de la rotonde entre le réfectoire et la cuisine, reste d’une tour de l’enceinte ?

LES ETAGES VIDES DE 18 A 31

31 –  53 : Ecole Ménagère
20 novembre 27 Candidature  pour créer une des nouvelles écoles ménagères
30 août 31 création de l’Ecole Ménagère

CM 10 septembre 39 projet de camp de concentration pour étrangers
CM 19 septembre 39 création sur le papier d’un hôpital pour Alsaciens et  Lorrains.
CM 10 avril 40,  travaux d’un montant de 165 000 fr approuvés mais jamais commencés
26 Juin 40 occupation de certaines parties par l’armée allemande.
CM 11 février 43 acceptation du déménagement provisoire de l’Ecole  à l’ancienne sous-préfecture
Octobre 53, déménagement à Benquet à Artiguères.
CM 23 mai 53 Projet installation d’une compagnie de CRS
CM 5 février 54 projet  école de perfectionnement pour 150 enfants « arrièrés ».
55 la ville achète le mobilier

54 – 70 : CENTRE APPRENTISSAGE AGRICOLE
Il quitte St Sever pour Aire en juin 70. Ce fut le dernier établissement scolaire logé aux Jacobins.

19 – 83 : LES REZ DE CHAUSSEE

Utilisé par les services techniques municipaux et par des activités privées.  Au sens propre comme au figuré, le rez de chaussée des Jacobins devient peu à peu un souk.
EGLISE
L'église a retrouvé son volume initial
PARTIE EST
Attribuée aux établissements scolaires jusqu’à la démolition des étages.
CM 28 septembre 62 : démolition des étages, chape en ciment au sol et ouverture rue Marrast

PARTIE CENTRALE :
Avec la cour du cloître sert pour le marché au gras et quelques manifestations
CM 17 novembre 29 M Lassalle Calès veut louer la chapelle du lycée pour faire une salle des fêtes, banquets et noces.
CM 22 octobre 44 M Berlon menuisier renonce à louer la chapelle pour y faire son atelier.
CM 27 juillet 47 ajournement des travaux urgents
CM 1er mai 48 la chapelle est jugée dangereuse. Travaux réalisés par l’entreprise Malet en 50.
PARTIE OUEST: POMPIERS 43 – 63
Portail du garage des pompiers
24 juin 43 note du maire pour déménager dans la partie ouest avec accès grand portail les tuyaux des pompiers afin qu’ils sèchent et transfert de tout le matériel 5 août 45.
Le GMC débarqué en Normandie lors de la grande inondation 5 février 1952 route de Mt de Marsan
50 : le GMC débarqué en Normandie sera provisoirement logé au garage Bacarrère et rejoindra les Jacobins après lui avoir scié son pare choc avant.
Les pompiers déménagent début 63 dans le nouveau garage de la rue Louis Sentex actuellement parking

CLOITRE ET COUR
Evénement à signaler : CM 17 août 24 étude pour créer le marché au gras et aux grains (blé, seigle maïs), haricots, pommes de terre, semences fourragères dans le cloître.
CM 29 mars 25 décision d’ouvrir 2 entrées rues Lamarque et Cloche. Travaux terminés le 18 novembre 26.
Etonnement du maire sur le classement du cloître et maintien des travaux
CM 25 juin 25 le maire très étonné de ne pas avoir été contacté annonce le classement du cloître qui intervient le 9 août 25. Le sous préfet Fully dernier en poste ne doit pas être innocent à cette décision prise trop tard pour éviter les 2 laides percées toujours existantes.
Marché au gras vers 1930
Entre le 26 juin 40 et le 21 août 44, l’armée allemande utilise le cloître pour stationner ses véhicules.
La preuve qui existe toujours
CM 25 octobre 45 mon père vétérinaire alors 1er adjoint demande la réouverture du marché au gras
CM 24 juillet 49 abandon de la demande de classement MH de la totalité des bâtiments
CM 15 octobre 50 décision du cimentage des 4 galeries et démolition des murets
CM 8 juin 52 1ère étude pour couverture fixe de la cour acceptée par l’ABF 2.5 M de francs puis refus de l’état début 54.
CM 2 janvier 55 projet halle démontable et abandon lors du CM du  11 janvier 58.
Le cloître sert régulièrement à des manifestations comme les foires commerciales des années 50,





kermesse paroissiale, Festival Gascon, Expo Artisanale, FFI, barrio jacobino, Festivolailles, semaine taurine etc. etc.
CM 14 juin 65, une des premières décisions de la nouvelle municipalité couverture provisoire de la cour de septembre à mars.
Elle fut édifiée et démontée pendant 20 ans
 La disparition du marché au gras dans les années 85 supprimera la structure hivernale. Parfois de nos jours, une couverture très provisoire est installée

CM 16 octobre 65 décision de restaurer les piliers du cloître

SALLE CAPITULAIRE
Bains douches municipaux après la fermeture des bains Daste jusqu’en 60 et dépôt du matériel du service de la voirie jusqu’au milieu des années 70.

REFECTOIRE
En 25 dépôt de grains
Peintures faites pendant l'occupation par les troupes allemandes
Réfectoire des troupes françaises puis allemandes
Entrée de la conserverie

Abrite ensuite la conserverie Mouchés de 49 à 52
Le dépôt d’engrais Costedoat de 52 à 57 avec percement d’une hideuse porte coulissante sur le cloître
27 février 72 Premiers sondages dans le réfectoire,  je découvre la chaire du lecteur

CUISINE ACTUELLE
Actuelle cuisine

Conserverie et logement dont le dernier locataire fut la famille Fauthoux  2ème  trim. 59 à 83

PETIT REFECTOIRE
De 59 à 82, SDE de la ville.

AILE OUEST
Dans la partie sud, il y eut des pièces pour le marché aux gras : chariots, pesage, chambre froide
Dans la partie nord: logement du receveur de l’enregistrement qui avait son bureau dans l’entrée historique actuelle galerie de peinture.
Recette de l'enregistrement entrée du logement du receveur
CM 27 janvier 62 annonce  suppression du bureau d’enregistrement qui reviendra plus tard au tribunal. Le logement est occupé par l’aide familiale de l’ADMR jusqu’en 80.
62 –63 : la partie sud de la galerie ouest du cloître est provisoirement murée pour accueillir la SICA Foies Gras dans l’attente de la construction de son usine à la ZI.


LE CENTRE SOCIO-CULTUREL LES JACOBINS DEPUIS 83

Un seul exemple 84 : 124 manifestations regroupant 29 000 personnes

1° PLAN D’AMENAGEMENT DEBUT ANNEES 80
REZ DE CHAUSSEE
EGLISE salle polyvalente 400 personnes à table 600 en spectacle
AILE EST escalier monumental, salle polyvalente chauffée 300 personnes à table 350 en spectacle, cuisine, cave pour exposition temporaire avec accès extérieur.
AILE SUD petit réfectoire, fermeture du passage, conciergerie, rangements dans les anciennes douches municipales
AILE OUEST rangement, accès véhicules, toilettes, entrée historique pour les piétons

ETAGE
Accès avec 1 ascenseur et un escalier aux 4 coins (2 grands et 2 petits)
AILE EST 2 hypothèses
-          Grand couloir et pièces pour ateliers
-          Grande salle ayant la même surface que l’actuel réfectoire et ateliers au dessus du cloître, rangement vaisselle et matériel cuisine
AILE SUD hébergement
AILE OUEST ET NORD musée

TRAVAUX REALISES pour appliquer plan d’aménagement
78 – 80 réfection de toutes les toitures et restauration de la charpente et de la couverture de l’église
83 – 87 Contrat Ville Moyenne Régionale : Cuisine, petit réfectoire, chauffage, armoire électrique, hébergement avec escalier de secours, début restauration grand réfectoire
Musée aménagé en 2 phases 82 et 84 par le GRASS
89 abandon du plan d’aménagement par la nouvelle municipalité

Travaux de  88 –99 : aucun, écrit en gros et en gras
99 -  2000 : Eglise : couverture et murs extérieurs et projet salle spectacle
2002 abandon du plan d’aménagement par la nouvelle municipalité
  
2001 – 4 AVRIL 2014 aucun écrit en gros et en gras

Jean Marc Fabier maire-adjoint vous parlera de l’après 4 avril 2014.


JACOBINS CHRONOLOGIE
du 17 février 1790 au 3 juillet 2016

Le terme chapelle désigne la partie centrale (1817 – 1963) de l’église soit le tiers de la surface


DATE
EVENEMENT
OBSERVATIONS
 17/02/1790
Abolition des vœux des Jacobins présents

14/12/1791 
Arrêté préfectoral de translation du collège d’Aire du petit séminaire dans la maison des ci-devant Jacobins de St Sever
Révolte des aturins et déménagement en présence des gendarmes
25/02/1795
Arrêté création de l’ Ecole Centrale du département des Landes

12/05/1796
Devis pour fenêtres réfectoire et poutres

22 /08/1796
Autorisation des travaux
Réception 1805
01/05/1802
Loi de suppression des Ecoles Centrales

1804
Arasement et fermeture de la galerie d’étage de l’aile nord du cloître

1813 – 1817
Eglise : réparations toiture, construction d’étages dans la partie est, aménagement d’une chapelle,
 logement concierge, aménagement 5 classes, démolition du collatéral nord

1825
Réfection clôture jardin sur l’actuelle rue du Bellocq

1828
Travaux divers

17/11/1844
Grand devis de réfection 1.115.506.88 fr or
Jamais exécuté
1858
De Laborde maire écrit à Lacordaire à Soréze qui refuse la prise en charge du collège municipal par les Dominicains

26/03/1859
Refus du préfet de la délibération demandant la cession des bâtiments à l’évêché d’Aire

1861
Devis travaux urgents, toitures, planchers

1865
Réunion urgente du CM pour travaux

12/11/1867
V. Duruy crée un lycée annexe du lycée impérial de Mt de Marsan
Duruy inaugurera l’annexe en 1869
1867 1868
Travaux

08/05/1869
Réception définitive des travaux
87 375 fr
13/10/1873
Suppression de l’internat au lycée annexe
3 élèves inscrits
12/08/1885
Réparation croisée ogivale de l’ancienne église

06/1892
Fermeture de l’annexe du lycée

07/08/1894
Suppression du collège annexe de Duruy
19 élèves
21/08/1897
Arrêté ministériel de fondation de l’Ecole Pratique d’Agriculture signé le 1er ministre Méline
7529 m2 pour 3285 m2 construits
01/10/1897
Ouverture de l’Ecole

05/08/1898
Charles Poirson est nommé directeur

1899
Création du service des eaux, forage du puits, château d’eau, moteur à gaz

1913
Travaux

29/06/1913
Décision construction 2ème citerne pour SDE

02/08/1915
Arrêté ministériel de fermeture de l’Ecole d’Agriculture
Effet au 01/10/1915
1916 ?
Hôpital militaire

17/02/1918
Décision de nettoyage de la cour

17/08/1919
Location à des particuliers de jardins et de bâtiments annexes

22/02/1920
Décision travaux urgents sur toiture

05/06/1921
Projet regroupement de tous les services du ministère des finances de la sous-préfecture

1921
Démolition rotonde entre cuisine et réfectoire
Base d’une ancienne tour d’enceinte
21/05/1922
CM Evocation vente à M Gachie de Pau pour créer une industrie

17/08/1924
CM Vente du mobilier de l’Ecole d’Agriculture et décision d’installation du marché
Travaux dans la station des haras

29/03/1925
Décision du percement des 2 grandes entrées
Entraîne sûrement le classement MH
25/06/1925
Classement MH du cloître
CM 09/08/1925 maire étonné car pas informé
11/09/1926
Les travaux d’installation de la halle aux grains sont achevés – dépôt de grains dans le réfectoire

28/11/1926
Démolition des murs le long de la rue Lamarque
Devant église et grande entrée
17/11/1929
M Lassalle Calés veut louer la chapelle pour noces, bals, fêtes, banquets

24/07/1931
Le préfet écrit au ministre pour créer une Ecole Ménagère Ambulante semi-fixe

27/08/1931
Rue du collège devient Armand Marrast

30/08/1931
Création de l’Ecole Ménagère

10/09/1939
Projet de camp de concentration pour étrangers

19/09/1939
Création sur le papier d’un hôpital civil pour alsaciens et lorrains réfugiés

10/04/1940
CM accepte l’hôpital pour les réfugiés
165 000 fr
25/06/1940
Occupation d’une partie des bâtiments par l’armée allemande

23/08/1942
Le CM refuse le transfert de l’Ecole Ménagère à l’ancienne sous-préfecture

02/11/1942
Le CM accepte le transfert

24/06/1943
Arrivée des tuyaux-pompiers dans l’église

22/10/1944
M Berlon menuisier renonce à louer la chapelle

05/11/1944
Le CM demande des dédommagements suite à l’occupation allemande

05/08/1945
Installation totale des pompiers dans la partie ouest de l’église

23/12/1945
Révision des loyers Ferré et Duplantier

25/10/1946
Emile Farbos premier adjoint demande la réouverture des marchés au gras

27/07/1947
Ajournement des travaux urgents

01/05/1948
Chapelle jugée dangereuse

27/03/1949
Demande classement MH de la totalité

1949 - 1952
La conserverie Mouchès utilise le réfectoire

1952 – 1957
Dépôt d’engrais Costedoat dans le réfectoire
Percement d’une porte roulante actuellement armoire électrique

24/07/1949
Abandon du projet de classement

2ème T 1959
Location à la famille Fauthoux

1950
Réparations des infiltrations par l’entreprise MALET et projet de départ de l’école maternelle rue Lafayette

15/10/1950
Cimentage des 4 galeries du cloître

17/10/1951
L’école maternelle vient de partir rue Lafayette

08/06/1952
Le CM évoque pour la 1ère fois la couverture permanente de la cour

15/02/1953
Acceptation puis refus par les MH de la couverture
Devis 2.500.000 frs
23/05/1953
Projet d’installation d’une compagnie de CRS

Octobre 1953
Déménagement de l’Ecole Ménagère à Artiguères commune de Benquet

05/02/1954
Projet Ecole de Perfectionnement pour 150 « enfants arrièrés »

1954
Centre d’Apprentissage Agricole

02/01/1955
CM projet construction halle démontable

1955
CM : achat du mobilier de l’école ménagère
Les haras déménagent au toril

22/06/1957
CM construction bains douches à la place des haras avec logement pour la préposée
7.800.000 AF
10/1957
Création Ecole Pratique d’Agriculture

11/01/1958
Abandon du projet d’une couverture provisoire en polyester

17/03/1960
CM démolition des bâtiments situés contre l’église et élargissement rue A Marrast
37 718 NF
05/04/1961
Construction WC rue Cloche
Démolis 1994
27/01/1962
CM Suppression bureau enregistrement

1962 – 1963
Locaux provisoires SICA Foies Gras dans la partie sud de la galerie ouest du cloître
Dans attente de la construction à la ZI
14/10/1962
CM décision construction garage pour les pompiers rue Louis Sentex

28/09/1963
CM après départ des pompiers décision de démolir les étages et de retrouver le volume initial de l’église – sol chape ciment actuelle avec ouverture sur rue A Marrast

1964
Centre postscolaire agricole ménager

14/6/1965
CM décision de couvrir la cour par halle démontable
3 mois après changement  du CM
16/10/1965
CM restauration des piliers du cloître

Juin 1970
Fermeture du centre d’apprentissage agricole

27/02/1972
Premiers sondages dans le réfectoire et découverte de la chaire du lecteur
Club Archéologique
1978
Arrivée des chapiteaux venant de la mairie

1980
Restauration charpente et couverture église

1982
1er aménagement du musée
GRASS
Mars 1983
Dépôt du dossier de la première tranche
 De restauration dans le cadre d’un Contrat
Ville Moyenne
Restauration abandonnée en 1989 et en 2001
1984
2ème aménagement du musée avec création de la salle consacrée à l’Apocalypse
GRASS
1987-1998
Abandon de la restauration
Aucun travaux
1999 2000
Restauration des murs extérieurs de l’église
Révision de la couverture de l’église
Projet de grande salle de spectacles dans l'église approuvée et financée par la DRAC

2001 – 2014
Abandons du projet de la salle de spectacles et de la restauration des Jacobins
Aucun travaux
2015 2016
Sol de la cour, escalier sud ouest, peinture entrée et église, réorganisation musée


Aucun commentaire: