dimanche 26 octobre 2008

A: Anticlinal d'Audignon (vulgarisation)

Extrait de la carte géologique B.R.G.M. 1/50000ème HAGETMAU septembre 1997
direction JP Capdeville
Idem
Extrait Bulletin de la Société de Borda N° 439 du 3ème trimestre 1995
Article de Jean Delfaud, professeur université Pau et Pays de l'Adour
Clic sur les documents pour les agrandir

Mais oui mon bon Monsieur, il y avait un anticlinal à Audignon ! Et pourquoi pas ?

Mont de Marsan a bien eu une préfecture en 1790, il y avait un évêque à Saint Papoul de 1317 à 1802, un sous-préfet à Lombez de 1790 à 1926 et le bouclier de Brennus à Quillan en 1929 …

Maintenant, nous changeons totalement d’échelle, nous ne parlerons plus en siècle mais en dizaine de milliers de siècles ou plutôt en MILLIONS D’ANNEES (M.A.)
Notre anticlinal d’Audignon n’est quand même pas isolé dans la région, il cohabite avec ceux du Vic Bilh, de Pécorade, de Riscle, de Tercis, de Saint Lon les Mines, avec les diapirs de Dax, de Thétieu, de Bastennes et le dôme de Louer. Ces organisations entourent le synclinorium d’Arzacq appelé aussi de la Chalosse qui s’étend de Gamarde à Vic en Bigorre.

Le remplissage de la Chalosse appartient au cycle alpin, l’initiation couvre le trias (entre 245 et 205 Millions d’Année M.A.), puis c’est l’expansion au crétacé (135 à 65 MA) et la sénescence à l’éocène ou à l’oligo-miocène (53 à 40 MA).

Un seul exemple, les calcaires de la carrière d’Arcet à Montaut se sont constitués par dépôt au fond de la mer au danien (65 à 60 MA). Les dinosaures n’existaient plus depuis quelques MA.

Le paroxysme arrive à la fin de l’éocène ( 34 MA). Le serrage pyrénéen engendre, à coups de très nombreux et très forts tremblements de terre, des structures orientées ouest – est et en particulier notre anticlinal.

Au miocène ( 23.5 à 5 MA), il existe une petite montagne d’environ 200 à 250 mètres d’altitude entre l’océan à Saint-Sever et un de ses golfes à Hagetmau.

La structure est dissymétrique avec un flanc nord (entre Saint-Sever et Audignon) cassé et effondré par rapport au flanc sud (entre Audignon et Doazit) présentant des pendages importants dans la série crétacée paléocène.

L’anticlinal se prolonge à l’est par un périclinal (Sarraziet Fargues).

Au miocène moyen, notre petite péninsule est érodée (13 MA environ) et la mer transgresse, l’érosion continue au miocène supérieur (6 MA) ou pliocène (5.3 à 1.65 MA). Alors les sables fauves de Chalosse apparaissent et peu à peu la sédimentation molassique d’origine pyrénéenne se poursuit dans les zones synclinales.

Au quaternaire (1.65 MA à nos jours), le paysage devient celui que nous connaissons actuellement avec d’énormes évolutions dans la végétation en raison des conditions climatiques très différentes.

Il est bon de rappeler les climats successifs :
- avant le trias 245 MA : climat équatorial
- du trias à l’éocène moyen (205 à 50 MA) : climat tropical
- à l’oligocène (34 à 23.5 MA) : climat désertique
- quaternaire (1.65 MA à moins 10000 ans) : alternance des glaces et de périodes plus chaudes

Ce texte de vulgarisation est un résumé des publications faites dans le bulletin de la Société de Borda du 3ème trimestre 1995 par les professeurs Jean DELFAUD et Bruno CAHUZAC

Quand le Gabas lutte avec les calcaires de l'anticlinal pour se frayer un chemin vers l'océan


PHOTO N° 1 : Vue prise depuis le pont du Gabas sur le CD 21
PHOTO N° 2 : Vue prise en aval du pont du CD 21


PHOTO N° 3 : Le Gabas coule sur le banc rocheux en face du Cousso. Ce lieu pouvait servir de gué pour le pélerinage de Compotelle au Moyen Age pour accéder à l'Espitaou situé sur le bord de l'actuel chemin départemental N° 21 de Saint Sever à Bonnut via Audignon




PHOTO N° 4 : En face du chemin de Bernède et de la maison du Barthé, le Gabas après avoir pris la direction nord ouest, il vire brusquement et part plein sud vers Audignon sur une centaine de mètres. Il rencontre alors les bancs calcaires à fort pendage et bien sagement  il part vers l'ouest.
PHOTO N° 5 : En face de Jouambet, il coule bien sagement le long du banc calcaire qui lui donne la direction de l'océan

PHOTO N° 6 : A Audignon en face du château de Fleurus, le Gabas butte contre les calcaires blanc dolomitisés à silex et argile du paléocène inférieur - danien couche d'Arcet. La rivière change légèrement de direction et part vers le ouest nord ouest
PHOTO N° 7 :Toujours guidé vers l'ouest par le banc rocheux de sa rive gauche

PHOTO N°8 :Calcaire couche Arcet Danien - paléocène inférieur en face du Hayet à Banos
PHOTO N° 9  : juste après

Emplacement des photos ci dessus




2 commentaires:

Anonyme a dit…

pourquoi pas:)

Anonyme a dit…

J'aime vraiment votre article. J'ai essaye de trouver de nombreux en ligne et trouver le v?tre pour être la meilleure de toutes.

Mon francais n'est pas tres bon, je suis de l'Allemagne.

Mon blog: